fbpx
Close

Qui suis-je ?

Saphira mène une méditation au son du tambour - Qui suis-je ?
Saphira en forêt - Qui suis-je ?
Saphira demande permission de se connecter à un arbre - Qui suis-je ?
Saphira se connecte à un arbre - Qui suis-je ?
Saphira laisse larbre absorber ses énergies usées - Qui suis-je ?
Saphira visite les vénérables de la forêt en hiver - Qui suis-je ?
Saphira en pause avec ses élèves lors dune formation - Qui suis-je ?
previous arrow
next arrow
PlayPause
previous arrownext arrow
Slider

Je suis médium, voyante et énergéticienne. Mon cabinet est ouvert depuis juillet 2007.

J’ai grandi dans une famille tout à fait normale et aucun membre de famille n’avait des prédispositions à être médium ou voyante. Je ne peux pas dire que mes capacités m’ont été transmises. Par contre, ma famille du côté maternel est d’origine Bretonne. J’allais souvent en vacances en Bretagne et je m’y rendais très souvent. Je me suis découverte une passion pour la terre Celte où, très vite, j’en ai pris les enseignements. J’ai donc commencé par apprendre le druidisme mais aussi à le pratiquer.

Dès mon plus jeune âge, je voyais des choses qui n’existaient pas pour le commun des mortels et entendais des voix que personne n’entendaient. Mes parents se demandaient si je n’avais pas quelque chose d’anormal. Quoi de plus normal pour une petite fille de 8 ans que de penser que si vous voyez des choses et que vous entendez des voix venues d’ailleurs, vos parents qui sont votre repère les entendent aussi. J’ai fini par comprendre que ce n’était pas le cas et j’ai continué à voir et à entendre sans rien dire. A l’école on disait de moi que j’étais toujours dans les nuages.

Pour comprendre qui j’étais, non seulement je m’investissais pleinement dans mon enseignement mais j’achetais des livres traitant le sujet. Je dépensais tout mon argent de poche chez la librairie “Gibert Jeune”. A l’époque les sites de vente en ligne n’existaient pas et j’avais la chance d’habiter à 20 minutes en métro de la Place Saint Michel. Non seulement je dévorais mes livres mais j’expérimentais. Je me suis parfois brûler les ailes. Je ne me contentais pas de lire. Heureusement que je trouvais toujours sur mon chemin des personnes avec de l’expérience pour m’expliquer mes erreurs et en donner les compréhensions. Je suis une véritable passionnée avec une folle envie de rechercher la connaissance ésotérique et du monde paranormale.

Plus je grandissais, plus je lisais, plus j’expérimentais, plus je vivais des bonnes et mauvaises expériences et plus je rencontrais des personnes pouvant m’enseigner, ce n’était pour moi que du bonheur !!!!

Oui mais voila, en démarrant l’âge adulte mes parents me disaient de trouver un métier normal car il était hors de question que je fasse le métier de madame Irma dans une roulotte.

Je choisi dans un premier temps un métier dans le médical, je savais de toute façon que je voulais m’occuper des autres donc ce sera parfait pour moi. Être au service des personnes qui souffrent dans leur corps et pouvoir les aider à surmonter était un métier qui m’allait très bien. J’ai commencé à travailler à l’hôpital Boucicaut puis j’ai ensuite quitté l’Assistance Publique. Ma famille n’était pas du tout contente de ce choix. Elle me disait que je perdais la sécurité de l’emploi et les avantages d’être assimilé fonctionnaire. J’avais déjà compris à l’époque que le principal était de se faire plaisir et d’agir selon ce qui était bon pour nous. Je n’en ai fait qu’à ma tête, j’ai donc quitté l’hôpital Boucicaut pour travaillé dans un petit hôpital à caractère privé de moins grande envergure pour finir dans une maternité dirigée par des bonnes sœurs ! Je me suis très vite aperçue que bien que je m’occupais des autres, la médecine allopathique ne s’attardait qu’aux symptômes mais ne prenait pas la globalité de l’être humain. C’était antinomique avec mes enseignements et surtout de ce que je voyais lorsque je regardais un corps humain. J’ai donc quitté le milieu médical pour me tourner vers un autre métier, celui de l’esthétique. Si au sein du monde médical on soigne un corps malade, l’esthétique me permettait de rendre les gens heureux en faisant en sorte que les femmes s’acceptent et se trouvent jolies. J’ai travaillé dans l’esthétique pendant plus de 15 ans tout en continuant mes enseignements.

Lorsque j’ai rencontré mon époux avec qui je suis toujours mariée depuis 27 ans, je me suis tournée vers une autre voie initiatique dans laquelle je suis toujours. J’ai très vite été attirée par l’hermétisme qui pour moi est la base de l’initiation. A ce jour, je prends toujours les enseignements hermétiques.

Lorsque j’ai fait le tour de l’Esthétique et que je me sentais prête pour donner aux autres mes connaissances , à l’âge de 40 ans j’ai ouvert mon cabinet. Le premier se situait en Seine et Marne puis à Paris et maintenant à Rambouillet.

Lorsque j’ai ouvert, je voulais vraiment aider mes consultants dans toute leur globalité. Je propose des séances de voyances mais pas seulement. Je travaille aussi en énergétique selon la méthode Hermétique mais je me suis dirigée en me spécialisant sur tout ce qui touche aux nuisances occultes. En parallèle, je donne aussi ma connaissance aux personnes qui veulent devenir comme moi, praticien en énergétique en connaissant toute l’anatomie énergétique afin de pouvoir s’occuper de leur client dans toute leur globalité.